Économie

S&P prive les Pays-Bas du triple A, l’Espagne notée stable

Standard & Poor"s a privé vendredi les Pays-Bas de la note suprême AAA - l"une des dernières de la zone euro - en l"abaissant d"un cran à AA+, tout en adressant à l"Espagne un satisfecit pour ses tentatives de réforme des finances publiques en relevant sa perspective de négative à stable. /Photo prise le 5 février 2013/ REUTERS/Brendan McDermid
S&P prive les Pays-Bas du triple A, l’Espagne notée stable
K1fo

AMSTERDAM (Reuters) – Standard & Poor’s a privé vendredi les Pays-Bas de la note suprême AAA – l’une des dernières de la zone euro – en l’abaissant d’un cran à AA+, tout en adressant à l’Espagne un satisfecit pour ses tentatives de réforme des finances publiques en relevant sa perspective de négative à stable.

A la suite de la décision de l’agence de notation, il ne reste plus que trois pays de la zone euro à bénéficier du AAA auprès des trois agences de notation principales : l’Allemagne, le Luxembourg et la Finlande.

S&P estime que les perspectives de croissance de la cinquième puissance économique de la zone euro sont moins favorables que prévu. Fitch et Moody’s continuent de noter les Pays-Bas en triple A.

« Le taux de croissance tendanciel du PIB réel par habitant reste décidément inférieur à ceux de pays au développement économique élevé comparable », explique S&P, qui a par ailleurs confirmé la note à court terme A-1+.

Concernant l’Espagne, l’agence a confirmé les notes longues et courtes BBB-/A-3.

L’agence juge que la position externe de la quatrième puissance économique de la zone euro s’améliore à mesure que la croissance économique se reprend progressivement.

« D’autres paramètres de crédit se stabilisent, selon nous, du fait des réformes structurelles et budgétaires, combinées avec des politiques de soutien de la zone euro », observe S&P.

L’Espagne est bien sortie d’une récession de deux ans au troisième trimestre, a annoncé jeudi l’Institut national de la statistique (Ine), confirmant ainsi des données préliminaires publiées fin octobre.

Enfin, S&P a également annoncé le relèvement de la note de Chypre, de CCC+ à B-, estimant que les risques à court terme associés aux remboursements de dettes ont reflué.

La perspective est stable.

Lincoln Feast, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

Cliquez pour ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Économie

Voir d'Autres Sujets : Économie