Économie

Pour Snapchat, 3 milliards de dollars ne suffisent pas !

Pour Snapchat, 3 milliards de dollars ne suffisent pas !
K1fo

En apparence, la décision de Snapchat peut paraître folle. Selon leWall Street Journal, le patron de la jeune start-up californienne, Evan Spiegel, 23 ans, a refusé une offre de rachat de 3 milliards de dollars soumise par Facebook. Pourtant, la somme aurait été proposée en numéraire, ce qui évitait de tomber dans le même piège qu’Instagram, racheté 747 millions de dollars en 2012 au lieu du milliard promis par Facebook, car une partie avait été réglée en actions du réseau social, lesquelles avaient fortement baissé après l’entrée en Bourse.

LeFigaro.fr/ Picard, Maurin - Le patron et cocréateur de Snapchat, Evan Spiegel.

LeFigaro.fr/ Picard, Maurin – Le patron et cocréateur de Snapchat, Evan Spiegel.

Pourquoi avoir refusé ? Selon les sources du quotidien économique américain, Snapchat espère progresser encore d’ici le début de l’année 2014 et ainsi faire augmenter le montant du chèque. Mais par-dessus tout, d’autres investisseurs seraient intéressés, dont le mastodonte chinois Tencent, qui pourrait proposer 4 milliards de dollars. Pas mal, pour une entreprise créée il y a tout juste deux ans, résultat d’un projet universitaire de deux étudiants de Stanford…

Des messages éphémères (ou presque)

Disponible sur Android (Google) et iOS (Apple), mais pas en version officielle sur Windows Phone ni BlackBerry, Snapchat rencontre un grand succès, chez les adolescents notamment. L’application permet d’envoyer et de recevoir des messages, des photos et des vidéos éphémères, c’est-à-dire qui s’autodétruisent au bout de quelques secondes. Les amateurs de sexting, qui envoient des contenus sexuellement explicites, apprécient de ne pas laisser de traces. Du moins, c’est ce qu’ils croient, puisque plusieurs experts en sécurité ont prouvé que les messages, photos et vidéos restent stockés sur le smartphone ou sur des serveurs : même s’ils ne sont plus directement accessibles pour le destinataire, ils risquent bel et bien de réapparaître un jour…

À l’heure où les plus jeunes boudent Facebook, le réseau social se débat pour acquérir des marques qu’ils adulent, mais pourrait cette fois-ci tomber sur un os. Selon son site internet, Snapchat avait franchi en juin 2012, moins d’un an après son lancement, la barre des 100 millions de photos partagées. L’entreprise emploie, selon la même source, 57 employés et génère 200 000 dollars de chiffre d’affaires annuel.

 

Source : Le Point Par 

Cliquez pour ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Économie

Voir d'Autres Sujets : Économie