Économie

Des fonds arabes pourraient prendre 15% du projet anglais d’EDF

LES EPR EN CONSTRUCTION DANS LE MONDE / Reuters
Des fonds arabes pourraient prendre 15% du projet anglais d’EDF
K1fo

PARIS (Reuters) – Les pays du Golfe pourraient prendre 15% dans le projet de 16 milliards de livres sterling (18,9 milliards d’euros) d’EDF portant sur la construction d’une centrale nucléaire à Hinkley Point C, dans le Somerset en Grande-Bretagne, rapporte mercredi le journal Les Echos sans citer ses sources.

Selon le schéma annoncé lundi, EDF prévoit de détenir 45% à 50% de Hinkley Point C, 30% à 40% revenant aux chinois China General Nuclear Corp et China National Nuclear Corp , et 10% au français Areva, fabricant du réacteur EPR dont deux exemplaires sont retenus pour le projet.

Mais des discussions ont également lieu avec « une sélection d’investisseurs » intéressés par le projet, dont la participation pourrait aller jusqu’à 15%.

« Selon nos informations, ce sont des fonds arabes qui pourraient compléter le tour de table », écrit le quotidien.

Tandis qu’EDF et Areva cherchent à vendre des EPR en Arabie saoudite, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait évoqué au début de l’année le projet de mise en place d’un « fonds binational franco-saoudien pour encourager les Investissements et protéger les intérêts économiques des deux pays », rappelle le journal.

« Autre piste possible: le fonds souverain du Koweït, qui avait participé à l’augmentation de capital d’Areva en 2010, ou celui du Qatar », ajoute-t-il.

Personne n’était joignable dans l’immédiat pour un commentaire chez EDF.

Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Geert De Clercq, édité par Jean-Michel Bélot

Cliquez pour ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir d'Autres Sujets : Économie