Sci/Tech

Partenariat Cisco avec un constructeur de réseaux chinois

Cisco Systems a annoncé la création d'une coentreprise avec le constructeur de serveurs chinois Inspur afin de vendre des produits de réseaux et d'informatique dématérialisée en Chine. Pékin ne cache pas qu'à l'exemple des constructeurs automobiles auparavant, les sociétés high tech n'auront accès à son marché qu'en partageant leurs technologies et en coopérant avec des entreprises chinoises. /Photo prise le 4 mai 2015/REUTERS/Jim Young
Partenariat Cisco avec un constructeur de réseaux chinois
K1fo

PEKIN (Reuters) – Cisco Systems a annoncé jeudi la création d’une coentreprise avec le constructeur de serveurs chinois Inspur afin de vendre des produits de réseaux et d’informatique dématérialisée en Chine.

Comme c’est le cas pour bon nombre d’autres sociétés high tech étrangères, la part de marché de Cisco a diminué en Chine ces derniers trimestres car ses produits représenteraient une menace pour la cybersécurité selon des médias publics et des experts proches du gouvernement.

Pour les groupes de pression américains, ces affirmations sont du protectionnisme. Pékin fait valoir que le groupe chinois Huawei Technologies, un concurrent de Cisco, avait subi des accusations similaires aux Etats-Unis lorsqu’il avait tenté de pénétrer dans ce pays.

La Chine ne cache pas qu’à l’exemple des constructeurs automobiles auparavant, les sociétés high tech n’auront accès à son marché qu’en partageant leurs technologies et en coopérant avec des entreprises chinoises.

Quoi qu’il en soit, Cisco et Inspur investiront 100 millions de dollars dans leur coentreprise et n’ont pas dit grand chose d’autre à son sujet.

Ce partenariat n’est que l’un des multiples annoncés à l’occasion de, ou préablablement à, une visite du président chinois Xi Jinping aux Etats-Unis cette semaine.

Microsoft a ainsi annoncé jeudi un partenariat avec Baidu et la société d’investissement publique Tsinghua Unigroup dans l’informatique dématérialisée (« cloud »), tandis que Dell avait dit la semaine dernière qu’il investirait 125 milliards de dollars en Chine sur cinq ans.

IBM avait fait savoir dans le courant de l’année qu’il participerait au développement de l’industrie des semi-conducteurs chinoise par le bais d’une stratégie dite « Made with Chine » (fabriqué avec la Chine), tandis que les fondeurs Intel et Qualcomm conçoivent des puces avec des sociétés chinoises de petite taille.

(Gerry Shih, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir d'Autres Sujets : Sci/Tech

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés