Sci/Tech

De la publicité sur Instagram dès 2014

De la publicité sur Instagram dès 2014
K1fo

De la publicité sur Instagram dès 2014Comment transformer les utilisateurs d’Instagram en clients des marques? C’est à cette question – qui tourmente bien des créateurs d’applications – qu’a répondu Emily White, en charge des opérations commerciales au sein du service de partage de photos. Dans une interview accordée au Wall Street Journal , elle a annoncé l’arrivée de la publicité sur Instagram pour l’année prochaine.

Un potentiel commercial

Avec ses 150 millions d’utilisateurs actifs par mois, Instagram a de quoi intéresser les annonceurs. Facebook a bien compris ce potentiel et n’a pas hésité à débourser 1 milliard de dollars (766 millions d’euros) pour racheter l’application en 2012. Emily White, qui travaillait jusqu’ici en tant que directrice des partenariats pour le mobile chez Facebook, a rejoint l’entreprise au début de l’année avec un but clair: monétiser le service.

Plus facile à dire qu’à faire. Créé en 2010, Instagram a jusqu’ici davantage concentré ses efforts sur l’amélioration de son produit que sur l’exploitation de son potentiel commercial. Son design épuré et sa simplicité d’utilisation en ont fait un leader du partage de photos sur mobile. Instagram a par ailleurs lancé – avec succès – la capture vidéo sur son application au mois de juin. Au grand dam deson éternel concurrent Twitter, qui n’a eu de cesse d’encourager ses utilisateurs à ne plus utiliser Instagram, en lançant par exemple un système de «filtres» sur ses photos. Pas de quoi égratigner la fidélité des «instagrameurs».

Des utilisateurs réticents

Les fans de la première heure font à la fois la force et la faiblesse d’Instagram. En trois ans d’utilisation, ils n’ont jamais été confrontés à la publicité. L’année dernière, Instagram avait déjà tenté d’autoriser l’exploitation des photos de ses membres comme support publicitaire: il avait finalement fait marche arrière face au tollé causé. L’arrivée de la réclame sur l’application doit donc se faire en douceur. Pour ce faire, Instagram veut recourir aux publicités dites «natives», c’est-à-dire qui imitent le format des photos déjà postées sur le service. Ces dernières sont surtout utilisées pour les smartphones et les tablettes, dont les petits écrans ne permettent pas l’intégration de bannières publicitaires.

De nombreuses marques utilisent déjà Instagram afin de faire la promotion de leurs produits ou de lancer des campagnes virales en ligne. Nike compte par exemple plus de 2 millions d’abonnées à son compte. L’entreprise d’équipements sportifs y publie des photos de ses produits et de sportifs célèbres, le tout accompagné d’une phrase «choc» (par exemple: «Si tu peux gravir une colline, gravis une montagne») et d’un hashtag qui reprend son célèbre logo, «Just Do It». Il s’agirait dès lors de mettre en avant ces contenus afin qu’ils apparaissent dans les résultats de recherche ou sur le fil des utilisateurs. Une manière pour Instagram de monétiser l’audience des marques. Cette recette a déjà fait ses preuves pour son grand-frère Facebook: le mobile représente aujourd’hui 41% de ses recettes publicitaires.

 

Source : Le Figaro

Cliquez pour ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sci/Tech

Voir d'Autres Sujets : Sci/Tech

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés