Actualités

Paris frappé à l’arme blanche

Paris frappé à l’arme blanche
GNADOU ATHYTHEAUD

SAMEDI SOIR. Le moment idéal pour profiter du moment présent. Vendredi est passé, dimanche n’est pas encore et lundi est encore loin. En ce samedi 12 mai 2018, un soleil diurne règne alors sur la soirée. A 20 h 47, un individu à l’air fou, comme drogué selon les témoins de la scène, attaque au couteau tous les passants qu’ils croisent. En l’espace de neuf minutes, l’assaillant poignarde cinq personnes en pleine rue. L’un des passants agressés, un jeune homme de 29 ans, décèdera plus tard dans la soirée des suites de ces blessures.

Le Président de la République, en villégiature au Fort de Brégançon (Var), s’est exprimé sur son compte Twitter dans la soirée du 12 mai : « Toutes mes pensées vont aux victimes et aux blessés de l’attaque au couteau perpétrée ce soir à Paris, ainsi qu’à leurs proches. Je salue au nom de tous les Français le courage des policiers qui ont neutralisé le terroriste. »

En effet, ayant débuté son morbide forfait Rue Montigny (IIème arrondissement), le terroriste a ensuite essayé de s’en prendre aux forces de l’ordre « régulières » (non membre de forces spécialisées d’intervention). L’un des agents a donc usé de son taser avant de faire usage de son arme à feu, touchant mortellement l’individu dangereux.

Au fait des rapports de force et des conflits touchant le monde, mais déterminé à protéger la France de assurer sa sécurité et sa prospérité, le Président de la République française asurre dans le même communiqué que « La France paye une nouvelle fois le prix du sang mais ne cède pas un pouce aux ennemis de la liberté. »

L’assaillant, pour ne pas le nommer, est un Français né en Tchétchénie (République de Russie) en 1997. N’ayant aucun antécédent judiciaire, il était fiché S, en raison d’un lien indirect avec une personne en Syrie. La fiche S (S pour Sûreté de l’État) est une fiche signalétique de suivi servant à tracer les déplacements d’un individu repéré par les renseignements français.

Cette fiche qui n’exige pas l’arrestation immédiate de l’individu fiché, mais sert à regrouper toutes les informations sur lui (ses fréquentations, ses centres et lieux d’intérêts, ses activités et déplacements etc) par où il est passé cela étant renseigné lors d’un contrôle de gendarmerie ou de police). Les parents de l’assaillant ont été placés en garde à vue ce matin, afin de terminer si ils ont concouru de complicité de préparation de l’attentat terroriste commis par leur fils.                                                                                    Leur maison sera sans doute dans les heures qui viennent passée au peigne fin, d’autant plus que l’arme du crime, un couteau, a vraisemblablement été été « emprunté » au domicile familial.

Le Tribunal de Grande Instance  de Paris dirigé par Le Procureur de la République de Paris, Monsieur François Molins, a saisie la section antiterroriste u Parquet de Paris, sous la qualification d’association de malfaiteurs terroristes pour préparation ou la commission de crimes d’atteintes aux personnes, et sous la qualification d’assassinat et tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste.

Peu de temps après ‘attaque , le groupe terroriste Daesh a revendiqué l’attaque via son agence de presse, selon leurs termes pour frapper les Etats de la coalition arabo-occidentale en Irak et en Syrie, dite coalition internationale contre l’Etat Islamique.

Le ministre de l’Intérieur, Monsieur Gérard Collomb, a réuni l’Etat Major de la Sécurité Nationale, comprenant le commandement de la Gendarmerie Nationale, de la Police Nationale, de la DGSI (service de renseignement intérieur) et la Préfectorale (comprenant les Préfets de Zone de défense et de sécurité), ces derniers faisant avec la Gendarmerie le lien entre traitement civil et militaire de l’information et de conduite des opérations.

Décrivant la menace terroriste comme endogène et diffuse, le Ministère de l’Intérieur effectue actuellement le point sur l’enquête, le profil du terroriste et le dispositif policier déployé au moment et après les faits.

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Voir d'Autres Sujets : Actualités

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés