EKHONOMY

THÉORIE DE LA CASTRATION MONÉTAIRE II (pt 1)

THÉORIE DE LA CASTRATION MONÉTAIRE II (pt 1)
GNADOU ATHYTHEAUD

THÉORIE DE LA CASTRATION MONÉTAIRE II : Étude astrale et sociale de la dette et de sa suppression

Supplément de

THÉORIE DE LA CASTRATION MONÉTAIRE : Essai sur l’annulation de la dette des Euro-États détenue par la Banque Centrale Européenne

Puisque nos existences, au centre des enjeux monétaires, sont liés aux faits de l’Univers comme des sociétés, ainsi qu’aux thématiques de l’énergie, il serait judicieux d’analyser la problématique de la dette sur le plan astral et social.

D’un point de vue cosmologique, la dette est un phénomène-clé de la cosmogonie financière.

Alors que nos sociétés sont comme des planètes, la dette est l’étoile autour de laquelle ils gravitent.

Supprimer la dette, c’est donc provoquer une explosion stellaire, qui créerait un trou noir aspirant tous les corps à la portée de sa force d’attraction gravitationnelle.

Économiquement, supprimer la dette rendrait nulle la valeur de la dite dette, perçue négative du point de vue des Euro-États, et perçue négativement par certains des représentants des dits Euro-États.

Suppriment la dette, c’est inverser le pouvoir d’attraction de la dette-étoile vis-à-vis de son système monétaire-solaire.

La dette est pourtant une valeur positive en tant qu’elle soutenait jusqu’alors l’activité du système, qui autour de lui gravite.

La dette était une garantie, et sa présence seule donnait à penser à un système organisé, confirmé par le fonctionnement de l’ensemble, basé sur la dette.

Supprimer la dette pour les États endettés d’un même système, c’est comme désintégrer l’étoile pour les corps célestes en son orbite.

L’attraction de l’étoile survit à sa désintégration assez longtemps pour aspirer les astres dans le gouffre stellaire ainsi créée.

La dette est positive et c’est la supprimer qui la rend négative.

Sur le plan social, la question de la dette nous rappelle un conte d’Andersen, Les Habits Neufs de l’Empereur. Attention spoiler : C’est l’histoire d’un souverain précieux et fier de son apparat, qui commande de belles parures auprès de deux frères tisserands. Or les artisans se révèlent des escrocs hors pair, qui feront mine de confectionner, à l’aide de tissus invisibles selon eux à l’œil de celui qui est sot ou incompétent.

Ainsi les envoyés de l’Empereur, dignitaires distingués, chargés d’inspecter la progression des travaux de confection des frères, tour à tour, se retrouvent face à des tisserands tissant dans le vide avec conviction, les fonctionnaires se contraindront à faire semblant d’apprécier les étoffes imaginaires, ce afin de ne point être pris pour sot ou pour incompétent.

Même l’Empereur lui-même, le jour venu, par peur du ridicule consentira à « créer » ce qui n’est pas, c’est-à-dire les habits invisibles qui lui sont destinés. Ainsi se ridiculisera t-il en se délestant de ses vêtements réels pour se parer des habits imaginaires, en somme il sera nu, devant tous. Mais il sera persuadé d’être habillé, et vu comme tel.

En effet, personne dans l’assistance, et dans la foule réunie pour l’occasion ne veut être pris pour sot ou incompétent. Donc tous voient des habits là ou il n’est rien. Tous, sauf un enfant, qui le fait savoir à haute voix.

Thomas PIKETTY, économiste prônant l’annulation de la dette des Euro-États détenue par la Banque Centrale Européenne, est-il dans le rôle de l’enfant qui ne peut manquer de voir et d’affirmer , contre la mystification générale, contre l’auto-hallucination collective, que le cadre financier qui nous est présenté n’existe pas.

L’Empereur est nu pour l’enfant du conte d’Andersen. L’Europe est nue pour l’adulte du compte de Schengen.

L’habit est imaginaire nous dit l’un. La dette est imaginée nous dit l’autre.

Mais là ou PIKETTY se distingue, c’est dans le fait qu’il préconise la suppression de la dette, en somme la suppression de la nudité.

Or comment supprimer la nudité sans supprimer le nu ?

Devant cette question soluble, nous dirons qu’il faut habiller le nu, par de la production véritable d’une part, et par de la dette réelle d’autre part.

La dette réelle, concept oxymorique, a tout de même droit à l’existence et à la considération dès lors que la dette est honorée.

Rendre la dette caduque est malvenu, c’est déshonorer la dette et la rendre déshonorable. Cela est déraisonnable.

D’un point de vue social, dire que la dette est imaginaire, et donc puisque elle est l’habit principal de l’Europe depuis le plan Marshall, que l’Europe est nue, c’est en tant qu’économiste faire du système financier une bulle reposant sur un élément non digne de confiance, puisque de valeur incertaine, arbitraire.

Corrompue, ici partiale car motivée par des considérations subjectives et particulières aux Euro-États, la monnaie est pourtant une convention qui n’a pas de sentiments; en attribuer à l’euro, c’est lui retirer son objectivité, signe de la stabilité qui fonde toute organisation neutre et crédible.

Avec la suppression de la dette des euro-états détenue par l’institution d’émission monétaire de la zone euro, la monnaie euro prendrait parti pour se suicider elle-même.

Morte, qui pourrait lui sauver la vie ?

Tuer la crédibilité du système, c’est tuer le système, et en détourner tout ce qui y donnait du crédit.

Au sens astral, se débarrasser de l’étoile-dette, ou confesser sa nature artificielle, c’est interroger l’existence ou la considération d’un tel système solaire comme système même.

Au pire c’est une mort stellaire, au mieux une négation cosmique, dans tous les cas, une attaque ou remise en cause profonde de ce que c’est que le système financier dettaire, de ce sur quoi il est fondé et de la manière dont il fonctionne.

GNADOU D. ATHYTHEAUD

Lexique

  • dettaire

Voir d'Autres Sujets : EKHONOMY

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés