BUREAU K1FO

PAIX ET ORDRE

PAIX ET ORDRE
GNADOU ATHYTHEAUD

Concernant la gestion des foules, en France, la psychologie policière française est basée sur le respect de la loi (par les manifestants), en Grande Bretagne, l’objectif est que la manifestation se passe bien; le respect de la loi vient après.

En France, le maintien de l’ordre policier est légaliste (l’objectif est que l’ordre de la loi soit respectée).

Nous pouvons dire que la police française a une visée d’ordre, d’où le maintien de l’ordre.

En Grande Bretagne, le maintien de l’ordre policier est situationnelle (l’objectif est que la situation de paix soit sauvegardée).

Nous pouvons dire que la police britannique a une visée de paix, nous dirons davantage maintien de la paix.

Comment maintenir la paix sans ordre ?

Comment maintenir l’ordre sans la paix ?

Comment et pourquoi concilier le retour de l’ordre et la sauvegarde de la paix ?

Nous voyons que la certitude première qui surgit des conceptions policières françaises et britanniques vis-à-vis de l’action dans un cadre de manifestations, c’est la perception.

Comment le corps policier perçoit-il son action dans le cadre manifestationnel, et le cadre manifestationnel lui-même ?

Comment l’action du corps policier est-il perçu par les manifestants, et comment les dits manifestants perçoivent-ils le corps policier même ?

Nous sommes ici en présence, apparemment, de deux camps qui peuvent être perçus ou qui peuvent se percevoir comme opposés, antagonistes : les forces de l’ordre et les manifestants.

Pourtant, une réalité les unit : il s’agit de la manifestation.

La manifestation, réunion sur la place publique de groupes portant leurs revendications, opinions ou expressions (dont artistiques, culturelles, ethniques, nationales etc) est-elle simplement le fait des manifestants ?

La manifestation, s’inscrivant dans un cadre temporel et spatial, est également codifiée par les autorités ayant autorité sur le territoire, dans un cadre légal.

Nous observons comme nous l’avons évoqué, des différences de gestion de la manifestation par les polices françaises et britanniques.

Est-ce à dire que le cadre culturel a une influence majeure sur la manifestation, dans sa conception, sa perception et sa gestion ?

Comment les policiers et les manifestants perçoivent-ils la manifestation, la conçoivent-ils, et la gèrent-ils ?

C’est en répondant aux questions suivantes que le peuple qui se fait police, qui se fait autorités, comme qui se fait manifestants, qui se fait en un mot citoyen, pour faire primer la citoyenneté dans tout cadre, y compris celui de la manifestation populaire, peut établir un juste gouvernement sur lui-même, du peuple, pour le peuple, par le peuple et avec le peuple.

Cela est le fondement de la démocratie, et ce qui le différencie d’avec la dictature et l’anarchie.

Car tous, nous faisons peuple, et aucun cadre ne peut mettre cela en défaut, pas même celui qui entend opposer la population, et se soustraire à tout cadre pacifique et ordonnée.

À cet effet, ce n’est pas simplement la manifestation qui doit être encadrée, mais également la gestion de la manifestation par les forces de l’ordre, pour le maintien de la paix publique.

Pour la Paix et l’Ordre.

GNADOU ATHYTHEAUD,

Voir d'Autres Sujets : BUREAU K1FO

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés