IRÉNAPOLGIE

HYDRAULIQUEMENT VÔTRE

HYDRAULIQUEMENT VÔTRE
GNADOU ATHYTHEAUD

Aujourd’hui est la Journée mondiale de l’eau, l’occasion de nous intéresser franchement à ce bien précieux. Bien, l’eau en est-elle une ressource à disposition de tous, ou un actif commercialisé pour profit ?

L’eau peut-elle être privatisée, être l’apanage de ceux qui l’exploitent, ou au moins être à la disposition de ceux qui en usent ?

L’eau en soi ramène à l’idée d’abondance, de richesse, mais pourtant est à présent engagée dans une phase de raréfaction ou de sous-distribution.

Nous ne parlons pas ici seulement de l’eau potable, mais prioritairement de l’eau à la responsabilité directe des hommes, à savoir l’eau située dans les terres et les eaux nationales. Ainsi pourrions-nous évoquer la quasi-disparition de la Mer d’Aral en Asie Central (Kazakhstan, Ouzbékistan), les carences en eau de populations disposant pourtant de ressources hydrauliques sur leurs territoires, ou encore la pollution des sources disponibles (dont en mer).

La question de la distribution en eau des populations renvoie à la gouvernance publique ainsi qu’à l’initiative privée ou sociale ; qui peut s’arroger le droit de gérer l’eau pour tous ? Qui doit s’arroger le devoir de le faire pour le bien commun ?

Alors que les inégalités d’accès à l’eau ou à une eau de qualité sont des freins à la justice environnementale, je reformule mon concept de hydro-station. Le concept d’infrastructure de fourniture d’eau à la population, introduit et développé sur K1FO, est cruciale non seulement pour assurer l’approvisionnement régional des populations locales en eau, mais également celui des flux humains.

L’essence est essentielle pour faire rouler nos véhicules, l’eau n’est-elle pas vitale pour faire marcher nos corps ?

L’eau vendue dans les hydro-stations serait-t-elle payante qu’elle serait garantie de la juste répartition de la ressource hydraulique en tant que celle stockée pour l’approvisionnement des stations-eau fera l’objet d’une rationalisation et d’un calibrage des taux selon les besoins régionaux.

Afficher l’image source

L’eau vendue dans les hydro-station sera différenciée selon l’emploi, la clientèle et la demande locales.

Nous précisons que l’eau des stations-eau ne sera usée qu’en cas de pénurie d’eau, en somme elle est une assurance du maintien de l’approvisionnement en eau des populations comme des entités agrées prioritaires pour la provision en eau (ex : hôpitaux ).

Les hydro-stations sont donc fondamentalement des infrastructures de secours, prévues pour être gratuites en cas de pénurie d’eau.

Voici une brève présentation de notre système de distribution d’eau, qui, nous l’espérons n’aura pas être appliquée après que les effets de son absence ait pu être expérimentés.

Bonne Journée mondiale de l’eau à tous,

Levons nos verres à notre Planète, souvent lésée, ignorée ou méprisée, à laquelle nous devrions pourtant rendre service plus que jamais. Ce serait même se rendre service dirai-je au géocide le plus égoïste.

GNADOU ATHYTHEAUD, HGOAH | K1FO

HGOAH | K1FO est un groupe de communication opérationnel dans les médias & technologies de l’information et le conseil & recherche.

géocide : se dit d’un crime contre la géologie et peut désigné qui s’en rend coupable.

IRÉNAPOLGIE
GNADOU ATHYTHEAUD

CEO HGOAH | K1FO, Managing Director of TRANSAFRIKHA Project

Voir d'Autres Sujets : IRÉNAPOLGIE

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés