Europe

Une mamie dilapide des sous volés au poker illégal

Le lieu des parties illégales était communiqué à l'accusée via SMS. (photo: Keystone)
Une mamie dilapide des sous volés au poker illégal
K1fo

La retraitée qui a comparu la semaine dernière au Tribunal de district de Zurich a avoué dès le début de l’audience qu’elle souffre d’une grave addiction aux jeux d’argent. C’est ainsi que la mamie de 75 ans, qui a continué à travailler en tant que comptable après sa retraite, a tenté d’expliquer pourquoi elle a soutiré 630’000 francs à son employeur entre 2004 et 2013.

La septuagénaire a avoué qu’elle s’est servie sur les comptes de la firme pour se verser entre 46’000 et 85’000 francs par an sur son compte privé. Mais ces sommes ne sont pas restées longtemps en sa possession, écrit lundi la «NZZ». Le procès a permis de révéler que la retraitée a dilapidé les sous, non pas dans des casinos ou sur internet, mais dans des clubs de poker illégaux.

Quatre tournois illégaux par mois

La prévenue a ainsi expliqué que tout a commencé avec la rencontre d’un Italien dans une salle d’attente de l’Hôpital universitaire de Zurich. C’est cet homme qui l’aurait initiée aux jeux illégaux. La retraitée a ajouté qu’elle s’était achetée une deuxième carte SIM. L’heure et le lieux des rendez-vous clandestins lui étaient communiqués par SMS.

Quant au déroulement des parties, la comptable a raconté aux juges qu’au début, les autres joueurs la mettaient en confiance et la laissaient gagner. Mais au fil du temps, elle n’aurait plus été en mesure de suivre et aurait perdu des sous à chaque partie. L’accusée pense qu’elle a participé à environ 4 tournois illégaux par mois. La mise de départ avoisinait à chaque fois les 1000 francs. «Je voulais gagner pour simplement rembourser l’argent que j’avais pris sur le compte», a-t-elle assuré.

Mon comportement a été «catastrophique»

A la question de savoir pourquoi elle n’a pas été jouer dans des casinos, la mamie a affirmé qu’elle n’aurait pas pu y prendre son chien. Elle a par ailleurs expliqué qu’elle devait cacher son démon du jeu à son mari. Et la seule solution de cacher son vice était, selon elle, de jouer dans des clubs illégaux. «Je suis désolée. Mon comportement est tout bonnement catastrophique», s’est excusée la prévenue qui a par ailleurs ajouté qu’elle remboursait son ancien employeur à coups de 200 francs par mois.

La Cour l’a condamnée à une peine de prison de 24 mois avec sursis ainsi qu’à une amende de 1000 francs pour détournement.

 

Source : 20 Minutes

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Europe

Voir d'Autres Sujets : Europe

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés