Associations

Président de l’Association de la Sous-préfecture de Zikisso en France : mon point de vue

Président de l’Association de la Sous-préfecture de Zikisso en France : mon point de vue
K1fo

Djago Jean-Patrice, président de Zikisso sous-préfecture

Djago Jean-Patrice, président de Zikisso sous-préfecture

Mon très cher Président, c’est avec une grande satisfaction que j’ai lu ta mise en garde à nos frères qui veulent être député de Zikisso. Car Zikisso est « un » et éternel, contrairement aux campagnes politiques qui sont multiples et se suivent. La preuve : on a déjà eu des députés de tous les points de notre région. Les futurs candidats doivent donc être animés du seul désir valable à mes yeux : le service de Zikisso. Que celui qui ne l’a pas encore compris, sache que nous voulons profondément la paix dans notre communauté.

Comme tu le dis très bien, moi aussi je loue leur courage et leur bonne volonté de vouloir se mettre au service de la population. Si c’est vraiment le développement de Zikisso qui les intéresse, ils doivent savoir qu’ils ne pourront le réussir qu’en travaillant main dans la main avec ceux qu’ils auront vaincus par le vote. C’est pourquoi, ils doivent garder la raison au cours de cette campagne qu’ils mènent déjà.

Le débat est la règle en démocratie. J’espère qu’ils savent que toute élection conduit forcément à un débat contradictoire. Aussi, ils se doivent de débattre de façon courtoise en essayant de convaincre par des arguments et leurs programmes.

Carte territoriale de Zikisso

Carte territoriale de Zikisso

Tous les candidats aspirent être député de Zikisso, en ma qualité de Président de l’Association de la Sous-préfecture de Zikisso en France, je me permets de leur demander d’éviter les insultes, les invectives, les insolences.

Ces comportements nous ont assez pénalisé et continuent de le faire. Il est temps qu’on abandonne ces comportements indignes pour réfléchir sérieusement aux voies et moyens pour faire avancer notre Zikisso bien aimé. C’est dans la discussion, le débat et l’ouverture d’esprit que nous pouvons le faire. Il appartient à chacun des candidats d’apporter ses idées pour construire Zikisso.

Je souligne aussi que c’est une très bonne chose que ceux que tu appelles les universitaires, les diplômés s’intéressent au sort de notre région. Mais, sans minimiser leur travail et leur apport, ils n’ont encore rien inventé à Zikisso. Ils ne font que marcher comme tout le monde dans les pas de nos parents paysans.  Car ce sont les braves paysans des 42 villages que compte notre région qui se sont battus pour l’érection de Zikisso en chef-lieu de Sous-préfecture. Tout ce que nous vivons aujourd’hui découle de leur bravoure. Nous devons donc être humbles, modestes. Que chacun de nous fasse sa part de travail en toute humilité.

A vous candidats(es), être député, encore moins être candidat à la députation n’est pas une chose surnaturelle. Vous venez justement chercher le pouvoir là où il est, c’est-à-dire entre les mains de nos parents paysans. A ce titre, vous n’avez aucune raison d’être arrogants. Au contraire vous devez avoir une conduite irréprochable, être un exemple. Le député est un exemple, ou le député doit être un exemple. C’est à juste titre que le député en Côte d’Ivoire est affublé du titre « Honorable ». Alors, si vous voulez être député, vous devez être honorables, vous devez avoir une conduite honorable. C’est une exigence de la fonction que vous briguez.

Je vais d’ailleurs vous rafraîchir la mémoire en vous disant qu’il y a déjà eu des députés à Zikisso. Ce sont :

  • KOUDOU Gbogou du village de Zatoboua, Sous-préfecture de Gagoré
  • DAGO Djico du village de Bricouli, Sous-préfecture de Djidji
  • DANON Sako du village de Lagro, Sous-préfecture de Zikisso
  • KOUAME Godé du village d’Olirédou, Sous-préfecture de Zikisso
  • DJEOULE Okou du village de Godiéko, Sous-préfecture de Djidji
  • OKOU Danon (actuel député) du village de Yéhiriko, Sous-préfecture de Zikisso

Vous aspirez donc occuper un poste que d’autres ont déjà eu l’honneur d’occuper. Ce n’est donc pas une nouveauté ce que vous êtes en train de faire. Ne soyez donc pas grisés. Ayez de la considération pour les autres y compris vos concurrents.

On voit un grand homme par le respect qu’il porte aux autres, mêmes si ceux-ci ne partagent pas ses idées.

Le dernier point que je veux souligner est que c’est de la discussion que naît l’accord, l’entente. Que ceux qui aspirent nous représenter fassent un effort sur eux-mêmes pour être à la hauteur de la tâche qu’ils veulent accomplir.  Car, un élu est avant tout un débatteur, un communicateur. Que les candidats mettent donc « balle à terre » comme le dit mon collègue le Président de l’Association de la Sous-préfecture de DJIDJI Armel-Thomas ABIA.

Nous tenons à ce que les relations entre les candidats à la députation de Zikisso soient cordiales et fraternelles. Même si chacun doit défendre ses idées. C’est pourquoi je vous dis chers candidats : doucement, doucement, nous sommes pressés pour Zikisso.

Bonne compétition à toutes et à tous.

Jean Patrice DJAGO dit Gato Jean Président de l’Association de la Sous-préfecture de Zikisso en France.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir d'Autres Sujets : Associations

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés