Le général Amadou Sanogo, ex-chef de la junte malienne, écroué – K1fo | L'UNIVERS DES MEDIAS
Afrique

Le général Amadou Sanogo, ex-chef de la junte malienne, écroué

Le général Amadou Sanogo, responsable du coup d'Etat de mars 2012 au Mali, a été arrêté par les forces de sécurité maliennes et écroué mercredi après avoir été interrogé par un juge. /Photo d'archives/REUTERS/Joe Penney
Le général Amadou Sanogo, ex-chef de la junte malienne, écroué
K1fo

BAMAKO (Reuters) – Le général Amadou Sanogo, responsable du coup d’Etat de mars 2012 au Mali, a été écroué et inculpé de complicité d’enlèvement après avoir été interrogé mercredi par un magistrat, a annoncé le gouvernement malien à la télévision nationale.

Le général Sanogo avait été convoqué à plusieurs reprises pour être interrogé sur la mort de six soldats et sur la disparition d’un colonel lors d’une manifestation de militaires en septembre dernier, mais il ne s’était pas présenté devant les juges.

« Un tribunal de Bamako a inculpé Amadou Haya Sanogo, qui a été placé en détention », a déclaré mercredi soir Mahamane Baby, porte-parole du gouvernement, à la télévision publique.

« Ce dont le prévenu est officiellement accusé est complicité d’enlèvement », a-t-il ajouté.

Les organisations de défense des droits de l’homme accusent l’armée malienne de recours excessif à la violence, de tortures et de certaines disparitions survenues dans le pays.

Le nouveau président malien élu cet été, Ibrahim Boubacar Keïta, a deux priorités, selon les observateurs : restaurer l’autorité de l’Etat sur l’armée et reprendre le contrôle total du nord du pays.

Le porte-parole du groupe de militaires impliqués dans le putsch de mars 2012 n’a pas tenu à réagir à l’incarcération du général Sanogo.

Corinne Dufka, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest au sein de l’ONG Human Rights Watch, a jugé l’arrestation de Sanogo « formidablement importante » et estimé que l’appareil judiciaire malien avait fait preuve d’un courage considérable.

« Mais nombre d’autres victimes d’abus commis par l’ensemble des belligérants lors du récent conflit armé du Mali ne sont toujours pas traduits devant la justice », a-t-elle fait remarquer.

CRAINTE D’UNE MUTINERIE

Birama Cissé, commerçant de Bamako, a salué la nouvelle de la comparution et de l’inculpation de Sanogo.

« Comme l’ensemble des autres Maliens, le général Sanogo n’est pas au-dessus de la loi. Il doit répondre aux convocations de justice et son cas doit servir d’exemple à tous les autres », a-t-il dit à Reuters.

« Je crains que cette comparution ne débouche sur une mutinerie de l’armée. Il a ses partisans », a estimé en revanche un étudiant, Mamou Diabaté.

Une source judiciaire interrogée par Reuters a déclaré que le général Sanogo avait été interrogé sur les violences commises par l’armée dans le contexte d’un contre-coup d’Etat survenu peu après son arrivée au pouvoir en mars 2012. L’interrogatoire a aussi porté sur des infractions financières relatives à des transferts d’argent public dont le général est soupçonné.

Il n’a pas été précisé si l’enquête avait ou pas un lien avec un rapport public publié cette semaine, selon lequel 49,4 milliards de francs CFA (75 millions d’euros) ont été perdus en 2012 en raison de fraudes et de mauvaise gestion.

Après avoir cédé le pouvoir sous la pression internationale l’an dernier, Amadou Sanogo, qui était alors capitaine, a dirigé une commission chargée de réformer l’armée. Il a été démis de ce poste en août dernier mais il a conservé son rang de général.

Le coup d’Etat de mars 2012 avait créé un vide du pouvoir à Bamako dont ont profité des rebelles touaregs, alliés à des combattants islamistes, pour s’emparer du nord du Mali.

Une intervention militaire de la France en janvier 2013 a chassé les islamistes du nord du pays, où ils avaient évincé leurs anciens alliés touaregs, après avoir stoppé leur avancée sur Bamako. Elle a été suivie cet été par l’élection d’Ibrahim Boubacar Keïta.

Jean-Stéphane Brosse, Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service français

 

Source : Reuters par Adama Diarra et Tiemoko Diallo

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrique

Voir d'Autres Sujets : Afrique

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés