Amerique

La police abat un homme en fauteuil roulant

L'homme s'est fait tirer dessus au moment où il mettait une main dans sa poche. (photo: Capture d'écran YouTube)
La police abat un homme en fauteuil roulant
K1fo

Une vidéo postée mercredi sur YouTube montre un homme en fauteuil roulant se faire tirer dessus par un policier de Wilmington (Delaware). La police a expliqué avoir reçu en milieu d’après-midi l’appel d’un homme souffrant de ce qui pouvait être une blessure qu’il s’était lui-même infligée. Arrivées sur place, les forces de l’ordre ont découvert que la victime était armée, relate NBC Philadelphia. Paralysé à partir de la taille, l’homme se déplaçait en chaise roulante.

Une fusillade a alors éclaté. «Il a sorti son revolver. Il essayait de se tuer. Je pense qu’il a dû se tirer dessus une ou deux fois, mais il a tiré les autres coups de feu en l’air», a raconté Sean Owens, un témoin. Les images montrent d’abord un officier armé crier à Jeremy McDowell, 28 ans, de montrer ses mains. Un coup de feu retentit, mais la vidéo ne montre pas qui en est l’auteur.

Le chef de la police défend ses hommes

«Montre-nous tes mains! Lâche le revolver! Lâche le revolver!», continuent de crier les policiers tandis que l’homme avance dans son fauteuil roulant. Sur les images, il est impossible de distinguer l’arme que des témoins et les policiers disent avoir vu dans les mains de McDowell. Moins d’une minute après le début de la vidéo, l’homme met une main dans sa poche et c’est à ce moment-là qu’une pluie de coups de feu s’abat sur lui. La victime roule sur le côté et s’écroule au sol.

Bobby Cummings, chef de la police de Wilmington, a visionné les images et estime que ses hommes ont agi de manière professionnelle. Une arme de calibre 38 a été retrouvée sur les lieux et quatre agents étaient impliqués dans la fusillade, a-t-il expliqué. «L’individu dans la vidéo portait clairement une arme et a reçu à plusieurs reprises l’ordre de lâcher son revolver», affirme le chef de la police.

«C’est une exécution»

Du côté de la famille de McDowell, le son de cloche est différent. «Pourquoi ne pas avoir utilisé un taser?», s’insurge Letesha Green, sa soeur. Son oncle, Eugene Smith assure qu’il était avec lui un quart d’heure avant le drame et qu’il n’était pas en possession d’une arme, ajoute le «New York Daily News». «Il portait une sacoche mais je n’ai jamais vu de revolver. C’est une exécution. Voilà ce que c’est.», s’emporte-t-il. Un voisin de la victime assure qu’elle n’était pas suicidaire: «Il ne montrait aucun signe de dépression, rien de ce type», assure Anthony Slaughter, évêque de la paroisse du coin.

 

Source : 20 Minutes

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Amerique

Voir d'Autres Sujets : Amerique

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés