Afrique

Kenya: Résumé de l’attaque du centre commercial Westgate

Les autorités kényanes ont dit mardi que leurs forces de sécurité avaient pris le contrôle du centre commercial où des activistes islamistes ont tué au moins 62 personnes et que tous les otages avaient été libérés. /Photo prise le 23 septembre 2013/REUTERS/Goran Tomasevic
Kenya: Résumé de l’attaque du centre commercial Westgate
K1fo

l’attaque du centre commercial Westgate de Nairobi par des islamistes somaliens shebab qui, depuis samedi, a fait au moins 62 morts, 63 disparus et quelque 200 blessés:

++ SAMEDI 21 SEPTEMBRE ++

– A la mi-journée, une dizaine d’hommes armés font irruption dans le centre commercial bondé Westgate à Nairobi et ouvrent le feu à l’arme automatique et à la grenade sur une foule cosmopolite de clients et sur le personnel.

– Rapidement, la police mentionne 13 morts et au moins sept otages. Les forces de l’ordre entament une lente progression dans les quatre étages du centre, avec des évacuations au compte-gouttes.

– Selon des témoins, les assaillants, masqués et vêtus de noir, parlent une langue étrangère, peut-être l’arabe ou le somali, et ont tué plusieurs personnes.

– Des Américains sont blessés.

– En soirée, les islamistes somaliens shebab, liés à Al-Qaïda, revendiquent sur Twitter l’attaque en représailles à l’implication de l’armée kényane en Somalie. Ils affirment avoir « tué plus de 100 infidèles kényans et la bataille se poursuit ».

– Le président kenyan Uhuru Kenyatta annonce à la télévision au moins 39 morts et 150 blessés. Lui-même a perdu des proches (son neveu et la fiancée de ce dernier).

– Deux Françaises tuées (présidence française).

TOUS LES OTAGES AURAIENT ÉTÉ LIBÉRÉS À NAIROBI++ DIMANCHE 22 SEPTEMBRE ++:

– Ottawa annonce la mort de deux Canadiens, dont une diplomate.

– Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne l’attentat.

– En matinée, les forces de sécurité tentent toujours de déloger les assaillants.

– Les otages sont détenus dans « plusieurs endroits » du centre. Aucune communication n’a pu être établie avec les islamistes, déclare sur Twitter le Centre national des opérations de catastrophes.

– Le poète ghanéen Kofi Awoonor (78 ans) tué, annonce le Ghana.

– Londres annonce trois Britanniques tués, un quatrième sera annoncé le lendemain.

– Reprise des combats en début de soirée, des agents israéliens interviennent aux côtés des forces kényanes. Le bilan s’alourdit à 68 morts (qui sera revu à la baisse lundi). Depuis la veille, plus de 1.000 personnes ont été secourues.

– L’armée kényane espère « une issue rapide » et assure que les forces de sécurité ont pris le contrôle de la plupart des endroits du bâtiment ». Dix à quinze assaillants toujours dans le bâtiment avec un nombre indéterminé d’otages.

LA PRISE D'OTAGES SE POURSUIT À NAIROBI++ LUNDI 23 SEPTEMBRE ++

– Nouvel assaut à l’aube des forces de sécurité kényanes, des tirs nourris et de puissantes explosions sont audibles.

– Le porte-parole des shebab, Sheikh Ali Mohamud Rage, menace d’ordonner d’abattre les derniers otages.

– La Cour pénale internationale autorise le vice-président kényan William Ruto à s’absenter une semaine de son procès pour gérer la crise.

– « Il n’y aura pas de négociations », prévient un homme présenté par la BBC comme un « commandant » shebab. Il dément la présence d’étrangers parmi les assaillants.

– Fortes explosions dans le centre commercial et tirs nourris, de la fumée noire s’élève du toit.

– Des otages sont secourus, selon la police kényane qui assure gagner « de plus en plus de terrain ». Un membre des forces spéciales évoque « une partie de cache-cache » avec les assaillants.

– Dans l’après-midi, les affrontements se poursuivent. Le ministre de l’Intérieur dit que l’opération touche « à sa fin », expliquant: « nous contrôlons tous les étages, les terroristes ne peuvent pas s’échapper ». Selon l’armée, les assaillants viennent de plusieurs pays. Trois d’entre eux ont été tués lundi, selon les autorités.

– Selon la police, plus de 10 suspects ont été arrêtés pour être interrogés à propos de l’attaque.

– Dans la nuit de lundi à mardi, le ministère de l’Intérieur, sur son compte Twitter, assure que ses forces contrôlent le centre commercial. « Nous pensons que tous les otages ont été libérés », ajoute la même source.

INTENSES ÉCHANGES DE TIR DANS LE CENTRE COMMERCIAL DE NAIROBI++ MARDI 24 SEPTEMBRE ++

– La ministre des Affaires étrangères Amina Mohamed confirme à la chaîne américaine PBS la présence au sein du commando armé de deux ou trois Américains et d’une Britannique.

– Tôt mardi matin, les forces spéciales kényanes combattent encore « un ou deux » assaillants islamistes cachés dans le centre commercial, localisés et isolés à l’intérieur ou à côté d’un casino situé dans un étage élevé. Des coups de feu sporadiques et une explosion ont été entendus à l’aube dans le bâtiment, ont indiqué des témoins.

 

Source : AFP

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrique

Voir d'Autres Sujets : Afrique

Vous aussi, proposez-nous vos reportages photos, vidéos & écrits et vous ferez peut-être la Une de K1fo

Envoyez tout cela à K1fo qui se chargera de la diffusion.

Mail : press@hgoah.org

          contact@k1fo.info

K1fo | L'Univers des Médias

Suivez-nous sur Facebook

K1fo Go ! Logo Bare V2

Copyright © 2015 K1fo. Tous droits Réservés